Médiation notre Dame du Grand Port

Polyphonies

Ateliers musique brésilienne et africaine : percussions instrumentales et corporelles, chant.

La musique brésilienne présente des valeurs festives et populaires auquel il est difficile de résister. Elle se pratique en groupe et plonge ses racines dans la musique africaine. L’accompagnement étant essentiellement rythmique, nous y ajoutons le rabec (ancêtre du violon) pour la transition avec d’autres répertoires plus mélodiques.

Nous proposons une approche fondée sur la pratique du Maracatu permettant la construction collective de rythmes de plus en plus complexes : tout d’abord en utilisant son propre corps, puis des instruments de base : gonguê (grosse cloche), caixa (caisse claire), ganza (sorte de shaker), différents affaias (gros tambours) et enfin la voix (mélodies traditionnelles proches du parlé-chanté).

De tradition orale, l’apprentissage se fait tous ensemble, mais valorise le travail en sousgroupes pour, finalement, superposer rythmes instrumentaux et chants.

Ateliers musique américaine et européenne : gospel, musiques anciennes et contemporaines.

Découlant d’une autre culture métissée, la musique américaine offre une passerelle entre musiques traditionnelles et musiques dites savantes (c’est-à-dire écrites), nous offrant un pont jusqu’à la musique européenne et en particulier française.

Reprenant les percussions corporelles et le chant en questions-réponses, le répertoire des Hollers et Worksongs permettra de responsabiliser chacun en prenant le « lead » (chant soliste) à tour de rôle et de développer sa ligne mélodique en laissant sortir sa voix.

Le gospel allie savoir-faire et ferveur et se décline jusqu’au jazz en reprenant les codes d’improvisation de la musique ancienne, le répertoire dans lequel nous sommes spécialisés qui offre une variété infinie de style, de métissage. En piochant dans ces répertoires riches et entraînants qui laissent la part belle à l’improvisation (cellule répétitives) nous désirons donner à ces jeunes interprètes un espace de création que ce soit avec leurs mots ou leurs sons. Grâce au pouvoir libérateur et émotionnel de toutes ces musiques confondues (dont la colonne vertébrale restera le rythme), nous poserons les bases d’un chœur en travaillant l’unisson, le contre-chant, les accords, l’harmonisation des voix.

Les Nouveaux Caractères apporteront leur soutien instrumental (piano, clavecin et orgue) pour asseoir cette réalisation à 2 ou 3 voix égales.

Ateliers corps, voix et écriture : technique Alexander, technique vocale, théâtre et danse.

La diversité des ateliers proposés nous permet de gérer l’avancée du groupe en fonction des objectifs et de la réponse de chaque participant. Nous travaillerons à chaque fois sur une base commune d’échauffements : comment le corps en mouvement se fait instrument (chant, percussions) ou créateur (écriture, danse, théâtre), notamment grâce à la conjugaison des outils suivants :

  • Technique vocale individuelle et collective (travail de résonances, vibrations et vocalises) ;
  • Technique Alexander, connue des artistes et des sportifs pour améliorer leurs performances (proprioception, mémoire kinesthésique, bien-être et détente) ;
  • Improvisation (musicale, dansée, jouée et écrite) où l’individu pourra au sein d’un groupe sécurisé découvrir et déployer ses talents en vue de la création proposée.

    Ce travail structuré permettra, par des propositions ludiques et variées, de mieux cerner les besoins et les envies des bénéficiaires, de maintenir l’attention de chacun et le resserrement des liens, de favoriser l’apprentissage ou le perfectionnement du français, et d’approcher une discipline artistique. Ainsi que l’apport de bienfaits, personnels : apaisements physiques et psychologiques, et collectifs : compréhension de l’autre et renforcement des liens. La rencontre et les échanges avec des musiciens, porteurs d’un type de capital culturel, sera elle aussi profitable en changements et en ouverture.

    Restitutions :

    Enfin, nous partagerons cette expérience en public dans la perspective joyeuse de laisser une trace et de permettre aux participants d’obtenir en retour de la reconnaissance :

  • Restitution au Festival Euterpe au Palais de la Porte Dorée à Paris fin 2019 ;
  • Concert particulier à destination du public de la ville de Collonges-au-Montd’Or : NDGP et salle des fêtes de la ville.
  • Autres occasions à déterminer dans différents lieux, autour des activités des Nouveaux Caractères ;
  • Concert pour le Printemps des chœurs, festival dédié à la pratique chorale amateure auquel Les Nouveaux Caractères sont associés, à la basilique de Notre-Dame de Fourvière en 2020.

 

 

Objectifs

1. Permettre à des jeunes mineurs non accompagnés de s’exprimer, de se réapproprier leur histoire, leur culture, leur(s) langue(s) tout en appréhendant la culture et la langue française ainsi que ces codes socio-culturels et sociolinguistiques.

2. Développer les liens sociaux et par là la mobilité des jeunes mineurs non accompagnés : permettre à des jeunes qui n’ont pas l’habitude de se déplacer, de sortir de leur quartier / de leur centre d’hébergement afin de créer une rencontre et une émulation collective motivée par la création artistique mais également d’ouvrir leur espace de vie vers l’extérieur.

3. Ouvrir les jeunes participants à des pratiques culturelles auxquelles ils n’ont pas accès ou vers lesquels ils ne vont pas naturellement grâce à des activités d’ouverture.

Ces trois objectifs tendent à être une réponse au mal-être des jeunes mineurs non accompagnés, mal-être né de facteurs multiples des ruptures familiales, un parcours de migration souvent extrêmement difficile, un parcours d’accueil souvent semés d’obstacles mais également l’adolescence et la difficulté de s’intégrer dans une culture dont on ignore tous les codes et dans une société qui peut parfois les rejeter.

Conclusion

Travaillé par la problématique de ces jeunes réfugiés et de l’interculturel au sein du foyer NDGP, notre projet fonde son identité sur la rencontre et ancre sa démarche artistique et pédagogique dans les enjeux contemporains de tradition et de modernité.

Nous souhaitons ouvrir pour ces jeunes des espaces de jeu — dans tous les sens du terme — et leur permettre de se saisir de la culture de leur pays d’accueil tout en créant leur propre langage artistique : un espace de transmission et de création d’arts vivants.