Nous découvrir

Caroline Mutel

 

Caroline Mutel commence sa formation de chanteuse à la maîtrise de Radio-France et celle de comédienne sous le parrainage d’Antoine Vitez.

Elle intègre ensuite la troupe de l’Opéra National de Lyon où elle débute sur scène comme soliste. Elle est ensuite régulièrement invitée par les opéras de Tours, Rennes, Bordeaux, Avignon, Nice ainsi qu’à la Cité de la musique et à l’Opéra royal de Versailles. Elle participe également à de nombreux festivals en France et à l’étranger (Chorégies d’Orange, Festival baroque de Lyon, Utrecht, Jesi…).

Appréciée pour l’étendue de sa voix et son engagement scénique, elle interprète aussi bien les héroïnes mozartiennes (Susanna, Ilia, Servilia, Donna Anna, Elettra) que le grand répertoire lyrique (Micaëla dans Carmen de Bizet, Musetta dans La Bohème de Puccini, Alice Ford dans Falstaff et la Grande Sacerdotessa dans Aida de Verdi, La Voix humaine de Poulenc, ou encore la première Fille-feur dans Parsifal de Wagner).

Elle a chanté sous la direction de chefs réputés tels que Louis Langrée, Marc Minkowski, Emmanuel Krivine, Yutaka Sado… et a travaillé avec des metteurs en scène comme Laurent Pelly, Alain Garichot, Mireille Laroche, Giorgio Barberio Corsetti.

 

Téléchargez le CV de Caroline Mutel

La passion

Caroline Mutel se passionne également pour la musique ancienne et l’esthétique baroque qu’elle découvre auprès de différentes personnalités comme Jean-Claude Malgoire (La Grande Écurie et la Chambre du Roy), Hervé Niquet (Le Concert Spirituel) avec lequel elle a enregistré la Médée de Charpentier (DVD Armide), ou encore Ottavio Dantone et Marc Minkowski.

En parallèle à son activité d’artiste lyrique Caroline Mutel se consacre à la mise en scène. Elle créée des spectacles musicaux pluridisciplinaires comme Du coq à l’âne (musique et ombres de Rameau à Ligeti), Bach=14 (musique et cirque), Monsieur Croche – Impressions d’outre-tombe (musique et arts numériques), les Vêpres à la Vierge de Monteverdi (dans le cadre de la Fête des Lumières de Lyon) et le Stabat Mater de Pergolèse (musique et danse) en codirection avec David Bobée. Elle met également en scène des opéras comme l’Orfeo de Monteverdi, deux ouvrages d’Offenbach (Monsieur Choufeuri et Pomme d’api), The Fairy Queen et Dido and Æneas de Purcell et Le Devin du village de J.-J. Rousseau.

Les productions qu’elles a signées ont été accueillies entres autres par les opéras de Besançon, Reims, Clermont-Ferrand, Massy, Avignon, ainsi qu’à l’Opéra royal de Versailles et ont toutes été remarquées par la critique.

Elle a enregistré des ouvrages rares comme Égine de Colin de Blamont (M.B.F.), Les Surprises de l’Amour de Rameau (Glossa Music), Scylla et Glaucus de Leclair (Alpha, « editor’s choice » de la revue Gramophone) , The Fairy Queen de Henry Purcell, L’Europe galante de Campra et Le Devin du village de Rousseau (CD Château de Versailles – Spectacles et DVD Ozango), tous deux à paraître en 2018.