Sébastien d’Herin

sebastien d'herinSébastien d’Hérin : un jeune chef qui a forgé son tempérament artistique d’abord au clavecin. Gustav Leonhardt, Pierre Hantaï, Bob van Asperen, Kenneth Gilbert et Christophe Rousset furent ses maîtres.

Ses études ont été couronnées de trois premiers prix, du Conservatoire de Paris (clavecin et basse continue, décernés à l’unanimité, et pianoforte) et du Conservatoire d’Amsterdam. Il s’est affirmé depuis comme un musicien, claveciniste, pianofortiste, de talent, apprécié pour son esprit curieux, sa force de conviction et sa liberté de son.
Il a aimé jouer avec Skip Sempé, qu’il admire pour ce qu’il offre : les plus riches, les plus délirantes et les plus poétiques enluminures baroques que l’on puisse imaginer.

Il s’exprime comme continuiste, demandé par les plus grands chefs baroques (J-C Malgoire, M. Minkowski, H. Niquet, J. Tubéry…), comme collaborateur et assistant (L. Equilbey, H. Niquet, E. Krivine), ou comme soliste et chambriste (La Bergamasca, et les Musiciens de Monsieur Croche).

Aujourd’hui, il est aussi invité comme chef d’orchestre (Opéra de Rennes, Orchestre de l’Opéra de Rouen, Orchestre National de Bordeaux-Aquitaine, Orchestre National de Montpellier Languedoc-Roussillon) et s’engage dans la direction musicale.

Il fonde les Nouveaux Caractères en 2006. Avec cet ensemble, il a déjà produit et dirigé, entre autres, Fairy Queen  de Purcell (Opéra de Rennes), Egine de Colin de Blamont (Galerie des Batailles, Château de Versailles, CMBV), Le Mythe d’Enée de Purcell et Pascal Colasse (Opéra de Rennes, mise en scène de Benjamin Lazar) ou Philémon et Baucis de Haydn (Opéra de Bordeaux, mise en scène Emilie Valantin).
Plus récemment, il a créé une version de Didon et Enée de Purcell dans une version avec bande dessinée, et a également dirigé le Didon et Enée mis en scène par Bernard Levy qui s’est donné à l’Opéra Royal de Versailles ou au Théâtre de l’Athénée à Paris.
Cette saison, il a dirigé un Orfeo de Monteverdi (Opéra Royal de Versailles, Théâtre Musical de Besançon, Théâtre de la Renaissance d’Oullins), un Fairy Queen de Purcell (Festival de musique baroque de Lyon et Nuits Musicales d’Uzès) et prépare un enregistrement des Surprises de l’Amour de Rameau ainsi que des concerts alliant Bach et Mondonville pour 2012-2013.