Portrait SebClaveciniste et chef d’orchestre, Sébastien d’Hérin est titulaire de trois premiers prix du Conservatoire de Paris (clavecin et basse continue décernés à l’unanimité et pianoforte) et du conservatoire d’Amsterdam, institutions au sein desquelles il a forgé son tempérament artistique auprès de maîtres tels que Gustav Leonhardt, Pierre Hantaï, Bob van Asperen, Kenneth Gilbert ou encore Christophe Rousset.

Il s’est affirmé depuis comme un claveciniste et pianofortiste apprécié pour son inventivité et sa liberté de son. Comme continuiste, il joue auprès de grands chefs baroques réputés : Jean-Claude Malgoire, Marc Minkowski, Hervé Niquet ou encore Emmanuel Krivine.

En tant que chef invité, Sébastien d’Hérin a dirigé l’Orchestre de l’Opéra de Rouen et de Besançon, l’Orchestre d’Auvergne, ainsi que l’Orchestre national de Bordeaux-Aquitaine et de Montpellier Languedoc-Roussillon.

Il a été également l’assistant de chefs tels que Laurence Équilbey, Hervé Niquet ou Emmanuel Krivine.

En 2006, il fonde avec Caroline Mutel Les Nouveaux Caractères, orchestre jouant sur instruments historiques qui entend explorer le répertoire, principalement baroque, à travers l’opéra et les formes d’inspiration théâtrale. Ils cherchent ainsi à valoriser la voix lyrique et privilégient les rencontres artistiques innovantes.

Avec Les Nouveaux Caractères, Sébastien d’Hérin dirige aussi bien des œuvres majeures du répertoire baroque : Didon et Énée de Purcell, Les Vêpres à la Vierge de Monteverdi au Festival baroque de Lyon, The Fairy Queen à l’Opéra de Rennes et d’Avignon, l’Orfeo de Monteverdi à l’Opéra royal de Versailles, le Magnificat et les Concertos brandebourgeois de Bach à l’Auditorium de Lyon, Pimmalione de Cherubini à la Scuola Grande San Giovanni à Venise… que des ouvrages rares : Les Surprises de l’Amour de Rameau et Scylla et Glaucus de Leclair au Festival baroque de Lyon et à l’Opéra royal de Versailles.

Sa discographie comprend, entre autres, Opera proibita avec Cecilia Bartoli et Les Musiciens du Louvre, King Arthur de Purcell, Les Fêtes vénitiennes de Campra et Sémélé de Marais avec le Concert spirituel, Venezia stravagantissima avec le Capriccio stravagante, La Morte delusa de Bassani avec l’ensemble La Fenice, Falstaff de Salieri et Agrippina de Haendel avec La Grande Écurie et la Chambre du Roy.

En tant que chef il a enregistré Égine de Colin de Blamont (M.B.F.), Les Surprises de l’Amour de Rameau (Glossa Music), Scylla et Glaucus de Leclair  (Alpha, « editor’s choice » de la revue Gramophone), The Salon of Scylla and Glaucus (Fuga Libera).

//////

A harpsichordist and a conductor, Sébastien d’Herin holds three first prizes from the Paris Conservatory (harpsichord and continuo awarded unanimously, and pianoforte) and the Amsterdam Conservatory, institutions where he has forged his artistic temperament with masters such as Gustav Leonhardt, Pierre Hantai, Bob van Asperen, Kenneth Gilbert or Christophe Rousset.

He has since established himself as a harpsichordist and fortepianist aknowledge for his inventiveness and his freedom of sound. As a continuo player, he plays with famous baroque conductors such as Jean-Claude Malgoire, Marc Minkowski, Hervé Niquet or Emmanuel Krivine.

As a guest conductor Sébastien Herin has conducted the orchestras of the Rouen and Besançon opera houses, the Orchestre d’Auvergne, and the Orchestre national de Bordeaux-Aquitaine as well as the Orchestre national de Montpellier Languedoc-Roussillon. He was also the assistant to conductors such as Laurence Équilbey, Hervé Niquet and Emmanuel Krivine.

In 2006, he has founded with Caroline Mutel Les Nouveaux Caractères, an ensemble playing on period instruments which explores mainly the baroque repertoire through opera and forms of theatrical inspiration. The ensemble intends to value the lyrical voice and to favour innovative artistic encounters.

With Les Nouveaux Caractères, Sébastien d’Hérin conducts as well major works of the baroque repertoire (Purcell’s Dido and Aeneas and Monteverdi’s Vespers of the Blessed Virgin at the Baroque Festival in Lyon, Purcell’s Fairy Queen at the Rennes and Avignon opera houses, Monteverdi’s Orfeo at the Royal Opera of Versailles, Bach’s Brandenburg Concertos at the Lyon Auditorium, Cherubini’s Pimmalione at the Scuola Grande of San Giovanni in Venice) as rare works like Rameau’s Les Surprises de l’Amour and Leclair’s Scylla et Glaucus (both at the Baroque Festival in Lyon and the Royal Opera of Versailles).

His discography includes, among others, Opera proibita with Cecilia Bartoli and Les Musiciens du Louvre, Purcell’s King Arthur, Campra’s Les Fêtes Vénitiennes and Marais’ Sémélé with Le Concert spirituel, Venezia stravagantissima with Capriccio stravagante, Bassani’s La Morte delusa with the ensemble La Fenice, Salieri’s Falstaff and Handel’s Agrippina with La Grande Écurie et la Chambre du Roy.

With Les Nouveaux Caractères, Sébastien d’Hérin has recorded Colin de Blamont’s Égine (M.B.F.), Rameau’s Les Surprises de l’Amour (Glossa Music), Leclair’s Scylla et Glaucus (Alpha, editor’s choice of Gramophone magazine), The Salon of Scylla and Glaucus (Fuga libera).